samedi 18 janvier 2014

Les réseaux sociaux et le marketing de soi

Une bonne présence digitale à travers les réseaux sociaux devient de plus en plus indispensable pour protéger votre employabilité et faire le marketing de soi sur le marché de travail « caché », le marché où les postes ouverts ne sont jamais publiés.


(article également publié le 5 décembre chez Valérie Demont)

Imaginez vous devez bientôt assurer une vente importante…
Imaginez que d’ici quelques jours vous avez une présentation importante à faire. Vous aimeriez persuader un client de placer une commande auprès de votre entreprise. L’occasion sera forcément assez formelle. Il faudra être bien habillé, attendre à la réception, installer ensuite votre portable avec la présentation dans la salle de conférence, faire connaissance avec votre client lorsqu’il ou elle entre dans la salle, démarrer votre pitch en avalant un peu votre nervosité. Bref, il se peut bien que tout cela commence à vos rendre un peu tendu quelques jours avant la présentation.
Et alors coup de chance!
Vous rencontrez votre client la veille de votre présentation. Par exemple lors d’un concert de rock où il ou elle vous demande si la chaise en face de vous dans le wagon restaurant CFF est libre, et cela lors d’un long voyage Zurich – Genève ! Quelle chance !
Évidemment tous les deux savent que vous allez vous rencontrer le jour après. Vous évitez donc le sujet de la vente. Vous n’allez pas lui vendre votre produit là, assis dans le wagon CFF ou une bière à la main à Paléo ! Mais bien sur vous n’allez pas non plus laisser filer cette opportunité d’établir déjà une relation positive et détendue avant la présentation de vente.
Comment allez vous y prendre ?
J’assume que vous allez un peu parler de vous de manière générale. Vous poserez certainement aussi quelques questions à votre client. Lorsque la discussion vous mène à parler travail, vous parlerez certainement un peu de votre entreprise mais avant tout vous allez vous poser la question : « Comment puis-je être utile à cette personne. Quel type d’information pourrait l’aider à avancer dans son travail pour qu’il apprécie de m’avoir rencontré ». Et vous parlerez de manière amicale & ouverte, et d’un ton détendu, une bière dans la main…
Après tout, vous aimeriez que le client aime l’information que vous partagez avec lui. Qu’il trouve cette information originale et de bonne qualité. Tellement utile qu’il va peut-être même la partager à son tour avec ses collègues qui sont vos clients potentiels. Ce serait la façon idéale pour ouvrir la voie du succès lors de votre présentation du lendemain.
Vous allez communiquer avec votre client, mais sans vendre !
Ça vous semble claire ? Bien ! Dans ce cas vous avez parfaitement compris le rôle des réseaux sociaux dans une campagne de communication marketing. Qu’il s’agisse de vendre un produit ou un service tel que le service qui s’appelle « Moi en tant que votre futur employé-e. »
Lorsque vous cherchez par exemple un nouvel emploi, votre entretien d’embauche est la présentation de vente. C’est là qu’il faudra vendre votre utilité à votre client. Mais il est probable que quelques jours avant l’entretien d’embauche le recruteur va interroger Google sur des informations vous concernant. Et c’est là où une bonne utilisation des réseaux sociaux peut être un coup de pouce important à votre embauche.
L’importance du marketing de soi sur les réseaux sociaux
Imaginez que le recruteur (ou un chasseur de tête qui cherche un candidat sur mandat d’une entreprise) tombe sur vos publications sur le net et qu’il les trouve utiles, originales et de bonne qualité. Au lieu de penser « je vais bien voir si cette personne pourrait éventuellement travailler pour nous » il pourrait bien penser « j’espère que cette personne voudrait bien travailler pour nous ». Publier des articles sur le net à travers des réseaux sociaux est donc très utile pour préparer la voie à un entretien d’embauche positif.
Dans un sens plus large, avoir une bonne présence digitale est aussi très utile pour que les recruteurs et les chasseurs de tête vous trouvent lorsqu’ils recrutent sans l’avoir annoncé.
En Suisse, il paraît qu’environ 85% des postes de travail qui s’ouvrent chaque année ne sont pas publiés. Cette partie du marché de travail est appelée « Le marché de travail gris ou caché ». Pour que les entreprises vous trouvent pour remplir ce poste, une présence digitale devient indispensable.
Beaucoup d’entreprises évitent de mettre une annonce d’offre d’emploi dans les médias non pas parce que cela coûte cher mais parce que – en plus d’une éventuelle question de confidentialité – elles risquent d’être inondées de CVs de gens qui cherchent un autre emploi. Et lire les CVs et répondre à toutes ces personnes, c’est cela qui coûte cher !
Ces entreprises et chasseurs de tête cherchent donc les candidat-e-s dans leurs réseaux personnels ainsi que sur le net via Google et les réseaux sociaux tels que LinkedIn et Facebook.
Démarrer votre présence digitale
Google est formaté pour faire remonter à la surface des informations qui sont
                originales : il est simple pour Google de vérifier le côté original de vos textes et messages en parcourant tout le web et en comparant ce que vous y postez avec ce qui existe déjà.
                de bonne qualité : Google se réfère aux opinions des personnes qui lisent ce que vous publiez. Lorsque ces personnes indiquent qu’ils aiment (Like!) et partagent vos publications, Google assume que ce que vous publiez soit de bonne qualité.

Marche à suivre pour développer votre marketing de soi sur les réseaux sociaux
Pour attirez le regard des chasseurs de tête et recruteurs, créez une présence digitale sur le web. Notez bien que ce qui suit est un survol et que pour les détails d’implémentation cela vaut vraiment la peine de consulter une personne spécialiste.
                Choisissez un média principal pour publier vos textes.
                Si vous aimez écrire, ouvrez un blog, par exemple avec blogger.com.
                Si vous préférez poster ou commenter des vidéos, ouvrez une chaîne vidéo sur youtube.com. Pourquoi ces deux médias ? Parce qu’ils sont la propriété de Google et, on ne sait jamais, peut-être Google est formaté pour préférer les publications émises sur leurs propres médias…
                Publiez régulièrement – disons une fois par semaine – des textes ou vidéos et, en ce qui concerne les textes sur blogger.com,  obéissez aux règles de longueurs de titres/textes (Valérie saura bien vous conseiller ou même écrire les textes pour vous).
                Ecrivez donc des textes originaux et intéressants pour vos lecteurs et lectrices ; des textes qui les font avancer dans leur travail ou développement personnel. Google va ensuite vérifier l’originalité et vous pousser vers le haut dans leurs rankings.
                Ouvrez des comptes par exemple sur LinkedIn, Google+, Twitter et Facebook (une « Page » Facebook, pas un « Profil » car à partir de 30 « Likes » vous disposez d’outils pour analyser l’impact de votre « Page » sur votre public) et communiquez l’existence de votre article sur votre blog (ou la vidéo sur Youtube).
                De nouveau écrivez y un texte original pour annoncer votre article sur blogger.com ou votre vidéo sur Youtube.com et créez un lien de votre annonce vers votre article/vidéo.
Par la qualité de votre publication vous aller générer des « Likes » ce qui va indiquer à Google que votre publication n’est non seulement originale mais également de bonne qualité. Par conséquent Google va davantage proposer vos articles à des personnes qui l’interrogent.
Pourquoi faire et me donner ce travail ?
Créer une présence digitale, certes, prends du temps. Mais avec aujourd’hui…
                1 milliard de personnes ou entreprises actives sur Facebook (dont 65% ont l’âge de vos clients : plus de 34 ans…),
                200 millions de personnes ou entreprises actives sur Twitter,
                160 millions de personnes ou entreprises actives sur LinkedIn,
                235 millions de personnes ou entreprises actives sur Google+
Et, étant donné que les entreprises communiquent peu les postes intéressants ouverts au sein de leurs organisations… Avez-vous bien le choix ?
Bon courage !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire